Quel est le rôle et le champ d’action de l’ostéopathe ?

Quel est le rôle et le champ d’action de l’ostéopathe ?

L’ostéopathie traditionnellement Américaine est fondée sur une volonté clinique de répondre aux carences de la médecine de l’époque face aux épidémies virales.

Dr A.T. STILL, fondateur, est percuté durant ces épidémies par la perte de ses enfants. Il cherche alors une alternative naturelle en réponse aux maladies.

Ses contemporains témoignent sur sa philosophie :
L’anatomie doit être au coeur du soin ostéopathique : Elle tisse le lien entre la sensation du patient et la visualisation du praticien.

A.T. STILL construit la pensée ostéopathique en intégrant l’observation des rites de soins indiens aux fondements de la Médecine Orthopédique.

L’Europe est aujourd’hui en train d’assoir cette transmission centenaire de technicité dans le parcours de soin classique.
Les pays de l’Est et d’Orients sont également aujourd’hui dans une marche exponentielle d’intégration de ces fondements ostéopathiques.

Quels peut et doit être alors nos champs d’actions en 2021 ?

La crise sanitaire et sociale renforce le besoin d’ancrage du patient. La relation thérapeutique peut être confiante car appuyée sur 120 ans d’expérience clinique : Celle-ci en définit la science ostéopathique.

La relation interdisciplinaire devra peut être humblement placer la subjectivité au coeur des échanges, car l’idée de doute est co-substantiel à la recherche.

Voyons tout ça…

CHAPITRE 1 : LA STABILITÉ

L’ostéopathe peut être un appui pour toutes les douleurs, tout les symptômes, toutes les maladies.

Tout est une question de timing de prise en charge.

Il est évident que devant des poussées de fièvres, des signes vasomoteurs d’urgences, des amaigrissements soudains, des fractures ou des luxations, l’ostéopathe ne pourra et ne devra pas intervenir, il contactera les services médicaux compétents.

Cependant dans le suivi de nombreuses pathologies métaboliques chroniques (diabète, cancer, pathologies rhumatologiques…) il fera parti intégrante des parcours de soins para-médicaux.

Il est a noter qu’en France les techniques « internes », c’est a dire dans les orifices sont interdites pour les Ostéopathes.

Nous traversons un âge ou la place de la Femme ré-intégre (enfin) toute les sphères :
Sa réapropriation du corps aussi est essentiel.

Nombreuses sont celles qui nous consultent pour des questions autour de la sphère gynécologique. Pour des traitements ostéopathiques plus ciblés internes, il sera important de consulter, Gynécologues/ Sage-femmes Ostéopathes qui eux, exerceront dans un cadre légal.

Mais concrètement,

Le patient est souvent allongé et mobilisé : il est quasi immobile dans l’espace et le temps : ce laisser aller l’amène dans un état calme et parfait : un premier traitement.

C’est un temps nécessaire que nous offrons notamment aux personnels soignants : infirmiers, aide-soignants, médecins… en quête de pause.

Le regains de mobilité / motilité pour viser l’inhibition des voies nociceptives est l’approche mécanistes. Le recentrage dans une position neutre en est l’aspect vitaliste.

Ainsi toutes les informations environnementales (peur du futur, hypermegalomanie du patron, chutes, coups, sursollicitations) sont mieux intégrées par l’organisme lorsque l’alignement est présent.

CHAPITRE 2 : RELIGARE – LE LIEN

Télétravail, isolement, précarité, sentiment de solitude : c’est la réalité que nous traversons.

Dans les « Tableaux des progrès de l’esprit humains » N. de Condorcet en 1795 propose déjà :

Pour les siècles qui viennent il faudra réussir a concilier l’esprit scientifique, l’esprit d’innovation, la qualité de vie des gens, mais aussi leur bien être

L’ostéopathe doit être un Humain éveillé, assoiffé de connaissances tel un philosophe des lumières. Il comprend le corps a travers des modèles transmis et compose son soin avec une liberté grassement subjective.

Les patients sont capables de comprendre les lois de la nature. L’Ostéopathie se base dessus à travers ses principes : libre circulation des fluides / association structure-fonction.
Le défis d’aujourd’hui reposent sur l’explication de la rationalité subjective de nos gestes : terreau de nos instincts.

Faire des liens, c’est unir.
Continuons à jouir de cette position car elle profite a toutes les échelles.

À l’échelle infime :

Nos mains sont des vecteurs : Elles pourront booster l’immunité quand les colonies bactériennes qui s’y composent ne seront pas en trop grand nombre.
Cependant en aparté : LAVEZ VOUS LES MAINS, un relâchement de l’hygiène ces 10 dernières années est un des co-facteurs de la recrudescence épidémiales.
Nos mains relient l’information nerveuse, vasculaire, lymphatique à la zone voulue a travers de simples stimulations et raisonnances.

À l’échelle macroscopique :

Nous recevons des personnes isolés à qui nous amenons des informations : sur eux même, mais également sur le monde qui nous entoure nous, humains. Nous les réintégrons à leur eco-système.

Tout ces liens seront nécessaires à l’aube du de la ré-invention de la notion de progrès.

CHAPITRE 3 : PROGRÈS ET INNOVATION

Quelle sera la place de l’Ostéopathe à l’aire de l’innovation ?

Il y a un détail a notifier dans le boost de progrès que nous avons vécu : L’apparition de l’innovation.

Etymologiquement issue du 14ème siècle l’innovos était un avenant pour que les contrat continue d’être présentement viable.
Depuis 20 ans, l’utilisation dans la langue courante du mot progrès diminue pour laisser place à celui d’« innovation ». Nous rentrons dans un âge ou nous devrons « dealer » avec nos progrès passés.

L’ostéopathe, pièce archaïque de la médecine de part ses influences ethniques et sa vision vitaliste trouvera t’elle sa place ?

J’en suis persuadé, car dans tout contrats réalisés, la place d’un modérateur tempère les uns et active les autres. Nos champs d’actions continueront d’être l’enseignement et le soins.
Internet des objets, 5G, voiture autonomes : Nous vivons une fracture de positionnement dans les groupes sociaux. Plaçons nous en au centre. L’intelligence artificielle amène l’hyper-spécialisation des domaines médicaux. Cela viendra assurément booster nos espérances de vie, mais dans quelles conditions ?

Alors, tout comme de vieux sages allons nous aussi au devant de la vie.

Article rédigé par Paul-Timothée ARCADIAS Ostéopathe D.O Co-Fondateur Sérénité Ostéos, que vous pouvez retrouver sur www.arcadiasosteo.com

Adèle

Related Posts

L’ostéopathie pour soulager les douleurs de l’entorse cervicale

L’ostéopathie pour soulager les douleurs de l’entorse cervicale

Le suivi ostéopathique pour guérir l’entorse à la cheville

Le suivi ostéopathique pour guérir l’entorse à la cheville

L’ostéopathie pour retrouver un cou en pleine santé après un whiplash

L’ostéopathie pour retrouver un cou en pleine santé après un whiplash

Le tour de main de l’ostéopathe pour contrer le tour de rein

Le tour de main de l’ostéopathe pour contrer le tour de rein

No Comment

Laisser un commentaire