Comment traiter naturellement une hernie discale ?

Comment traiter naturellement une hernie discale ?

La hernie discale touche 120 000 Français par an, donc un quart est traité par la chirurgie (1). Cette pathologie se signalant par une douleur vive et qui se répercute parfois sous forme de sciatique ou de cruralgie, peut cependant être soulagée par de meilleures habitudes de vie et des traitements naturels. Nous vous en proposons, ci-dessous, quelques-uns.

La hernie discale : quand le disque sort de ses gonds

Pour bien comprendre ce qu’est une hernie discale, il est nécessaire de rappeler la structure de notre colonne vertébrale. Au centre de celle-ci, chemine la moelle épinière à partir de laquelle les nerfs sont distribués sur l’ensemble du corps humain. Notre colonne est aussi composée de 33 vertèbres dont 24 sont articulées. Chacune de ces dernières est séparée par un disque intervertébral, sorte de coussinet amortisseur. Or, pour diverses raisons, celui-ci peut se rompre. Un fragment vient alors comprimer le nerf rachidien adjacent, ce qui provoque la douleur. Même s’il arrive qu’une hernie discale survienne au niveau des vertèbres cervicales, elle est prédominante en bas du dos, au niveau des lombaires.

Qu’est-ce qui peut causer une hernie discale ?

Même si les causes d’une hernie discale sont variées, l’une des principales est liée au vieillissement. En effet, avec l’âge, le disque intervertébral a tendance à se déshydrater, il perd alors de sa souplesse et se fragilise. Un mouvement brusque du dos, associé à une mauvaise posture peut également détériorer le disque. Le risque d’apparition d’une hernie discale est augmenté par l’absence d’activité physique, le fait d’être en surpoids, d’avoir du diabète ou de fumer. Enfin, certaines professions sont particulièrement touchées par la hernie discale, à cause d’une sursollicitation du dos. C’est notamment le cas chez les manutentionnaires, les infirmiers et les aides-soignants ou encore chez les déménageurs.

Le premier traitement, c’est le mouvement

Lorsque la douleur est là, on a tendance à chercher une position qui la soulage et à ne plus bouger. Or, en cas de hernie discale, c’est une erreur. Bien sûr, le but n’est pas de rendre la douleur insupportable, mais de bouger dans la limite de ses possibilités. Le premier conseil que l’on peut vous donner est donc de marcher. En effet, la marche est un mouvement totalement naturel pour le corps qui, de plus, fait travailler toutes les articulations. Cette activité augmente aussi votre amplitude respiratoire, ce qui est bénéfique pour votre diaphragme. Or, lorsque l’on sait que ses tensions peuvent également entraîner des douleurs lombaires, bien respirer va donc vous aider à les faire disparaître.

L’eau indispensable à la vie… des disques intervertébraux

Pour jouer leur rôle d’amortisseur, les tissus fibreux des disques intervertébraux doivent être parfaitement hydratés. En effet, ils sont composés d’eau à 85 %. Lorsque nous dormons, et que la colonne vertébrale est au repos, les disques en profitent pour se réhydrater. Ainsi, il est aussi important pour ces derniers de boire suffisamment d’eau que de dormir. Pensez donc à vous hydrater régulièrement au cours de la journée. Par contre, faites attention au thé et au café dont les effets diurétiques auront tendance à vous déshydrater. Remplacez-les par des tisanes et par la consommation de fruits riches en eau.

Consulter votre ostéopathe pour chouchouter votre dos

En cas de hernie discale, l’action de l’ostéopathie s’inscrit dans une approche pluridisciplinaire où médecins généralistes et spécialistes travaillent de concert. Cependant, tous les cas de hernie discale ne peuvent pas être traités par l’ostéopathie. Votre praticien aura donc besoin d’un diagnostic précis et de pouvoir accéder à des examens, comme une radiographie ou une IRM, pour savoir s’il peut vous aider. Si c’est le cas, l’ostéopathe va pouvoir réduire votre douleur ce qui va améliorer votre confort de vie. Il agira en douceur pour détendre la zone douloureuse, son but étant de libérer le nerf comprimé par le disque intervertébral en cause. Son action peut être complétée par des séances de kinésithérapie pour effectuer des étirements et du renforcement musculaire.

Une fois la hernie discale installée, il est trop tard pour s’en débarrasser. Le mieux est donc d’agir préventivement en pratiquant une activité physique régulière. Prendre l’habitude de faire de la marche deux à trois fois par semaine en pensant à bien vous hydrater sera donc bénéfique pour vos lombaires. De plus, en étant suivi par un ostéopathe, vous augmentez aussi vos chances de maintenir votre dos en parfaite santé et donc de ne jamais vivre la douloureuse épreuve de la hernie discale.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.

Source : (1) CHRU de Reims (Mise à jour le 17/07/2019).

Gaëlle

Related Posts

Comment soulager l’arthrose et les douleurs articulaires grâce au CBD ?

Comment soulager l’arthrose et les douleurs articulaires grâce au CBD ?

Quelles solutions naturelles pour les problèmes de dos ?

Quelles solutions naturelles pour les problèmes de dos ?

Les semelles orthopédiques : pour quel profit

Les semelles orthopédiques : pour quel profit

Comment soulager la névralgie dentaire avec l’acupression ?

Comment soulager la névralgie dentaire avec l’acupression ?

No Comment

Laisser un commentaire