L’ostéopathie – une approche naturelle pour éliminer la cruralgie

L’ostéopathie – une approche naturelle pour éliminer la cruralgie

Vous avez probablement déjà entendu parler de la sciatique avec sa douleur qui part de la fesse et se diffuse à l’arrière de la jambe. Par contre, ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que cette pathologie a une « petite sœur » : la cruralgie, parfois nommée « sciatique du devant ». Une fois de plus, l’ostéopathie représente une alternative intéressante et efficace aux traitements classiques pour soulager la cruralgie. Consulter un ostéopathe près de chez vous, vous assure d’être soulagé rapidement et sur le long terme.

Le nerf crural : un nerf crucial

Comme la sciatique ou l’arnolditela cruralgie est une névralgie qui se caractérise par une douleur qui progresse le long d’un nerf sensitif. Son nom provient du nerf crural, ancien nom donné au nerf fémoral. Celui-ci prend racine en bas du dos, entre la deuxième et la quatrième vertèbre lombaire. Il passe ensuite sur le devant de la cuisse pour terminer au niveau du triangle de Scarpa, situé près de la région de l’aine, où il se diffuse en plusieurs branches. Le nerf fémoral est un nerf à la fois sensitif et moteur. Il permet la flexion et l’extension de la jambe et assure la sensibilité de l’avant de la cuisse ainsi que d’une partie de la jambe jusqu’à la cheville. Certaines circonstances peuvent entraîner une compression ou une irritation du nerf. Lorsque c’est le cas, la douleur survient : c’est la cruralgie.

Une douleur aux conséquences parfois paralysantes

La cruralgie se reconnaît à une douleur particulièrement intense qui se déclenche brutalement par un lumbago (douleur dans le bas du dos). Celle-ci descend ensuite dans la fesse jusqu’au devant de la cuisse. Les patients rapportent des sensations de décharges électriques ou de brûlures, accompagnés éventuellement de picotements ou de fourmillements. À la douleur, peuvent s’ajouter des difficultés à fléchir la cuisse, ainsi qu’une disparition de la sensibilité dans certaines zones de la jambe. Dans certains cas, le muscle quadriceps, grand muscle sur le devant de la cuisse, peut se retrouver paralysé, avec des conséquences sur le fonctionnement du genou ou du pied. La cruralgie peut également avoir des répercussions au niveau de la sphère pelvienne ou sur le fonctionnement du côlon.

Comprendre l’origine de la cruralgie pour mieux la traiter

Afin de trouver l’origine du dysfonctionnement qui a créé la cruralgie, l’ostéopathe va chercher à comprendre de quelle façon elle est survenue. Pour cela, il va poser des questions à son patient pour, par exemple, repérer les gestes ou les positions qui déclenchent la douleur. Le praticien va également chercher à en savoir plus sur les habitudes de vie de son patient, sa profession et ses activités de loisirs ou sportives. Il va compléter ses informations par des tests qu’il va pratiquer sur le patient. Il peut éventuellement être amené à demander des examens complémentaires, comme une IRM ou un scanner.

L’ostéopathe pour traiter la cruralgie de façon holistique

Une fois l’origine de la cruralgie identifiée, l’ostéopathe va décomprimer les nerfs en redonnant de la mobilité à la zone vertébrale où le nerf crural prend naissance. Si une hernie discale est présente et si le praticien estime qu’elle entre dans son champ de compétence, il va agir sur les structures adjacentes pour aider à résorber la pression du disque en cause sur le nerf. Ensuite, l’ostéopathe va élargir son traitement à l’ensemble du corps du patient, et ce, en fonction des symptômes que celui-ci rencontre en plus de la douleur crurale. Ainsi, si celui-ci rencontre des difficultés pour uriner ou aller à la selle, l’ostéopathe va travailler sur la zone pelvienne et redynamiser le côlon. Dans une optique holistique, le praticien va passer en revue toutes les zones de l’organisme susceptibles d’avoir un lien avec la cruralgie, pour en éliminer les tensions et permettre un fonctionnement optimal et équilibré du corps de son patient.

Dans le traitement de la cruralgie, l’intérêt de l’ostéopathie n’est plus à démontrer. En effet, non seulement l’ostéopathe, grâce à l’identification de la cause de la cruralgie, va soulager efficacement et durablement son patient, mais il va aussi agir sur les symptômes secondaires de la cruralgie et les éliminer. La prise en charge, par l’ostéopathe, de la santé du patient dans sa globalité assure à ce dernier de retrouver très vite une vie normale au top de sa forme.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.

Gaëlle

Related Posts

L’ostéopathie pour transformer le stress en zénitude

L’ostéopathie pour transformer le stress en zénitude

Jouer aux jeux vidéo sans bobos grâce à l’ostéo

Jouer aux jeux vidéo sans bobos grâce à l’ostéo

Traiter le syndrome de KISS avec un ostéopathe

Traiter le syndrome de KISS avec un ostéopathe

L’ostéopathe pour accompagner les patients atteints de fibromyalgie

L’ostéopathe pour accompagner les patients atteints de fibromyalgie

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *