Ostéopathie et tendinite de l’épaule : ça décoiffe !

Ostéopathie et tendinite de l’épaule : ça décoiffe !

La tendinite de l’épaule ou tendinite de la « coiffe des rotateurs » fait partie des troubles musculo-squelettiques que l’on rencontre dans le milieu professionnel. La tendinite de l’épaule se retrouve aussi dans certains sports, où la personne doit lever le bras tout en réalisant un effort musculaire. Cette pathologie entraînant des arrêts de l’activité parfois longs, il est essentiel de la prévenir ou de traiter rapidement en consultant un ostéopathe près de chez vous

La tendinite de l’épaule ou quand les bras ne moulinent plus

L’épaule : une des articulations les plus mobiles du corps humain

L’épaule fait le lien entre le bras et le torse. La partie arrondie de l’épaule que l’on sent lorsque l’on passe la main dessus correspond à la tête de l’humérus, l’os du bras. Avec la clavicule, celui-ci forme l’articulation acromio-claviculaire qui nous permet de bouger le bras vers le haut. La tête de l’humérus est également reliée à l’omoplate par le biais de l’articulation scapulo-humérale. Celle-ci donne de la mobilité au bras dans quasiment toutes les directions. Sur celui-ci viennent s’insérer quatre tendons correspondant aux muscles supra-épineux, infra-épineux, scapulaire et petit rond : cet ensemble tendino-musculaire s’appelle la « coiffe des rotateurs ». Ces muscles ont un rôle stabilisateur de la tête de l’humérus sur l’omoplate. Enfin, deux structures particulières appelées « bourses » et placées sur le dessus et l’avant de la tête de l’humérus sécrètent un liquide lubrifiant qui diminue les frottements au sein de l’articulation.

La tendinite : quand la coiffe coince

La tendinite de la coiffe des rotateurs survient lorsque l’un des tendons qui attache le muscle à la tête de l’humérus est irrité. La cause est, le plus souvent, une sursollicitation due à la répétition fréquente d’un geste particulier. La tendinite peut également être déclenchée par un effort trop important subi par l’articulation non préparée. Les sports les plus touchés sont ceux où l’épaule est particulièrement sollicitée comme la natation, le tennis, le bowling, le handball, etc. Cependant, des activités de loisirs et de bricolage peuvent également déclencher une tendinite de l’épaule, notamment lorsqu’un effort doit être fait avec les bras en l’air, comme la taille d’une haie en hauteur ou la peinture d’un plafond. Les symptômes partent d’une douleur dans l’épaule qui se diffuse dans le bras. Elle est généralement ressentie plus fortement la nuit et peut entraîner une perte de mobilité de l’épaule et du bras. Cela peut aller jusqu’à empêcher la personne de réaliser certains gestes du quotidien comme s’habiller par exemple.

Comment soulager la tendinite de l’épaule ?

Agir rapidement pour limiter les symptômes

En phase aigüe, la première chose à faire pour soulager la douleur de la tendinite de la coiffe des rotateurs est de mettre l’épaule au repos et donc d’arrêter l’activité (de loisir, professionnelle ou sportive) à l’origine du déclenchement de la pathologie. Par contre, il est déconseillé d’immobiliser l’épaule car cela risque d’aggraver le problème. Pour calmer la douleur, vous pouvez appliquer de la glace durant dix minutes sur l’épaule douloureuse trois fois par jour. Vous pouvez également demander à votre pharmacien de vous donner des médicaments anti-douleur qui sont disponibles sans ordonnance. Si malgré le repos, au bout de quelques jours vous ne constatez aucune amélioration, consultez votre médecin qui pourra éventuellement vous faire faire une IRM pour vérifier l’état de vos tendons.

L’ostéopathe pour soigner la tendinite de l’épaule

Lors de votre rendez-vous chez l’ostéopathe, celui-ci va commencer par vous demander de lui expliquer comment la douleur est apparue pour identifier l’activité en cause. Il va également s’intéresser à vos habitudes de vie et à vos antécédents médicaux. Il va ensuite procéder à des tests ostéopathiques pour identifier quel tendon est à l’origine de la douleur. Il va également réduire l’inflammation de celui-ci afin que vous retrouviez l’entière mobilité de votre bras sans souffrir. Pour cela, il va travailler sur la stabilité de l’épaule et éliminer les différents déséquilibres et contraintes qui pèsent sur celle-ci. Dans une approche plus globale, il vérifiera également votre posture et toutes les structures qui peuvent avoir une incidence sur la santé de votre épaule.

Comment prévenir la tendinite de l’épaule ?

Une fois votre tendinite à l’épaule soulagée, votre ostéopathe pourra vous conseiller diverses actions pour éviter que celle-ci ne revienne. Par exemple, s’il estime que vous avez besoin de renforcement musculaire, il pourra vous montrer différents exercices à faire ou vous envoyer vers un kinésithérapeute. Quelle que soit votre métier ou vos activités de loisirs ou sportives, vous devrez toujours penser à vous échauffer avant l’effort, même lorsqu’il s’agit de bricoler ou de jardiner. D’autre part, si votre profession vous oblige, par exemple, à travailler avec les bras au-dessus de la tête, pensez, en plus de l’échauffement, à faire des pauses régulièrement et également à bien vous hydrater. En effet, pour travailler à leur plein régime, les tendons, comme le reste de votre organisme, a besoin d’eau !

Comme très souvent dans les tendinites, la prévention reste essentielle, sachez que vous pouvez demander à vos supérieurs qu’un ostéopathe intervienne sur votre lieu de travail. En effet, l’ostéopathie en entreprise permet de diminuer les arrêts de travail dus aux TMS et donc de réduire les coûts inhérents à leurs conséquences. Une fois sur place, le praticien sera en mesure d’améliorer vos conditions de travail en aménagent votre poste de travail et en mettant en place diverses actions dans le but d’éviter les récidives d’une tendinite.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.

Gaëlle

Related Posts

Des traitements naturels pour calmer une vessie hyperactive

Des traitements naturels pour calmer une vessie hyperactive

L’ostéopathie pour prendre le sport du bon pied

L’ostéopathie pour prendre le sport du bon pied

Comment prendre soin de son foie naturellement ?

Comment prendre soin de son foie naturellement ?

La pubalgie : l’ostéopathie au secours des sportifs

La pubalgie : l’ostéopathie au secours des sportifs

1 Comment

Laisser un commentaire