Quels traitements naturels pour soulager une aponévrosite plantaire ?

Quels traitements naturels pour soulager une aponévrosite plantaire ?

L’aponévrosite plantaire est une atteinte douloureuse du pied qui peut rapidement devenir handicapante, car elle empêche la marche. Avant d’envisager un traitement médicamenteux ou chirurgical, sachez qu’il existe différents moyens naturels pour la soulager et, parmi eux, la prise d’un rendez-vous avec un ostéopathe près de chez vous.

Comprendre l’aponévrosite plantaire

Petit cours d’anatomie sur l’aponévrose plantaire

Pour comprendre ce qu’est une « aponévrosite », allons à la source du mot. Il est construit en deux parties : d’une part avec la racine « aponévrose », que nous allons définir plus loin et, d’autre part, avec la terminaison « -ite » qui indique une inflammation. (Et que l’on retrouve dans les mots comme tendinite : qui est une inflammation d’un tendon, ou épicondylite qui correspond à l’inflammation de l’épicondyle, une partie de l’os du bras située au niveau du coude.) L’aponévrose plantaire, encore appelée « fascia plantaire » est un ensemble de tissus ligamentaires situés sous la plante du pied. C’est elle qui forme la voûte de celui-ci et qui sert d’amortisseur et de propulseur lorsque nous marchons ou lorsque nous courons. Elle ressemble à un triangle allongé dont la partie la plus étroite s’insère sous le calcanéum, l’os du pied qui forme le talon. L’aponévrose s’élargit vers l’avant du pied et se sépare en cinq pour s’insérer sur chacune des extrémités des métatarses, les os situés juste avant les phalanges.

Quels sont les symptômes d’une aponévrosite plantaire ?

Le principal symptôme d’une aponévrosite plantaire est une douleur dans le talon qui est décrite comme la sensation d’avoir un clou planté dans celui-ci. Elle est plus intense le matin, au lever et s’estompe généralement au bout de quelques minutes. Cependant, elle revient au cours de la journée, dès que la personne marche, et se localise sur le côté du pied. La gêne a tendance à s’aggraver lorsqu’elle se déplace ou reste debout de façon statique et prolongée. Dans certains cas, la douleur peut irradier vers la plante des pieds ou vers le mollet.

Quelles sont les causes d’une aponévrosite plantaire ?

La première cause d’apparition d’une aponévrosite plantaire est la pratique d’activités physiques sollicitant le pied. Parmi les pathologies des adeptes du running, elle se place en troisième position, juste derrière le syndrome rotulien (une pathologie affectant le cartilage de la rotule) et celui de l’essuie-glace (qui déclenche une douleur sur la face externe du genou). Les sports où les sauts sont fréquents comme l’athlétisme, le volley-ball, le basket ou la danse font également partie des pratiques qui augmentent le risque de développer une aponévrosite plantaire. Cependant, il existe aussi un certain nombre de facteurs favorisant sa survenue comme :

  • une malformation de la voûte plantaire comme des pieds plats ou des pieds creux,
  • un manque de souplesse du tendon d’Achille (tendon qui relie l’os calcanéen au muscle triceps sural, situé au niveau du mollet),
  • le port de chaussures à talon ou ne proposant pas un soutien suffisant, comme des tongs par exemple,
  • le surpoids ou une prise de poids rapide comme cela peut arriver à l’occasion d’une grossesse,
  • un accroissement du nombre de pas effectués sur un temps très court, comme lors d’une préparation intensive à un marathon,
  • le port de charges lourdes venant exercer une pression excessive au niveau du talon,
  • une station debout prolongée et quotidienne.

Traiter naturellement l’aponévrosite plantaire pour prendre la vie du bon pied

L’intérêt de l’approche holistique de l’ostéopathie, de la tête aux pieds

Pour soigner l’aponévrosite plantaire, l’ostéopathie va être particulièrement intéressante, car elle va s’intéresser au corps dans sa globalité. Or, comme le pied le supporte en totalité, tout déséquilibre est susceptible de se reporter sur celui-ci et de causer des douleurs. L’ostéopathe va bien sûr tout d’abord agir sur votre talon douloureux pour libérer les différents points à l’origine de la gêne ressentie. Il va également vérifier les différentes articulations de votre pied pour leur redonner de la mobilité. Enfin, il va rechercher, dans votre corps, tout ce qui est susceptible d’entraîner un mauvais appui. Pour cela, il va prendre en compte l’ensemble de votre posture en s’intéressant notamment aux genoux et aux hanches. Mais il peut également manipuler votre mâchoire et votre diaphragme si des tensions à leur niveau sont susceptibles d’ntraîner un déséquilibre postural.

La glace et des massages pour soulager votre talon

Dès l’apparition de la douleur, vous pouvez appliquer de la glace sous votre pied durant dix à quinze minutes et renouveler l’opération trois fois par jour. Un massage doux soulagera également votre pied. Pour cela, mélangez 4 gouttes d’huile essentielle de Gaulthérie couchée et 12 d’huile essentielle de Genévrier dans 15 ml d’huile végétale (jojoba, amande douce ou argan, par exemple). Mettez quelques gouttes de ce mélange sur votre talon et massez doucement jusqu’à pénétration des huiles. Vous pouvez effectuer cette opération deux fois par jour durant une semaine au maximum.

Perdre vos kilos en trop en optant pour une alimentation anti-inflammatoire

L’aponévrosite plantaire faisant partie des pathologies inflammatoires, vous pouvez très bien en venir à bout en vous tournant vers une alimentation anti-inflammatoire. De plus, si vous avez des kilos à perdre, vous ferez d’une pierre deux coups, car ce type d’alimentation vous aidera aussi à maigrir. Pour cela, vous devez éliminer tous les aliments transformés industriellement. Pensez aussi à réduire drastiquement le sucre blanc et les céréales raffinées, ainsi que votre consommation d’alcool. Vous allez ensuite remplacer tous les aliments précédemment cités par une belle proportion de fruits et de légumes crus. Choisissez-les colorés, car plus ils renferment de pigments, plus leurs vertus anti-inflammatoires sont puissantes. Vous compléterez vos repas par des viandes non grasses (bœuf, blanc de poulet…) et des poissons gras comme le thon, le saumon, les sardines, etc.

Si vous êtes sujet aux talalgies (douleurs au niveau du talon), vous pouvez agir à plusieurs niveaux. Tout d’abord localement avec des massages, mais aussi plus globalement en modifiant votre alimentation. Si vous avez besoin de conseils concernant l’orientation à prendre, pensez à consulter votre ostéopathe qui en profitera pour examiner votre pied et soulager vos douleurs.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.

Gaëlle

Related Posts

L’ostéopathe pour saisir votre torticolis par la peau du cou !

L’ostéopathe pour saisir votre torticolis par la peau du cou !

Douleurs durant les rapports sexuels ? Parlez-en à votre ostéopathe pour vous en libérer !

Douleurs durant les rapports sexuels ? Parlez-en à votre ostéopathe pour vous en libérer !

Des solutions naturelles pour soulager votre douleur à l’omoplate

Des solutions naturelles pour soulager votre douleur à l’omoplate

Les semelles orthopédiques : pour quel profit

Les semelles orthopédiques : pour quel profit

No Comment

Laisser un commentaire