Comment soigner naturellement les tendinites du sportif ?

Comment soigner naturellement les tendinites du sportif ?

En tant que sportif, amateur ou professionnel, vous avez forcément déjà entendu parler des tendinites qui peuvent toucher, parfois durement, les adeptes de telle ou telle pratique. Si jusqu’ici, vous n’avez jamais ressenti cette douleur qui signe l’inflammation d’un tendon, vous avez probablement eu de la chance ! Mais au cas où vous la rencontreriez un jour, nous vous expliquons, ci-dessous, comment la soigner de façon naturelle, sans oublier cependant de prendre rendez-vous avec un ostéopathe près de chez vous.

Les tendinites dans le sport : difficile d’y échapper

Beaucoup de sports sont concernés par les tendinites. Certaines mêmes, à l’instar de la tennis elbow ou de la golfer elbow, portent le nom du sport auquel elles sont liées ! D’autre part, des pratiques sportives en reconnaissent plusieurs types parmi leurs rangs ! C’est notamment le cas de la course à pied qui n’en recense pas moins de quatre, parmi les plus courantes :

  • la tendinite achilléenne : qui touche le tendon d’Achille, situé au niveau du talon,
  • la tendinite de la patte d’oie qui entraîne des douleurs sur le côté du genou,
  • la tendinopathie rotulienne qui concerne le tendon reliant la rotule au tibia et qui se trouve donc sous le genou,
  • la tendinite des muscles fibulaires qui est due à l’inflammation du tendon tibial postérieur, localisé à l’intérieur de la cheville.

D’ailleurs, concernant cette dernière tendinite, les runners ne sont pas les seuls à en souffrir. En effet, on la retrouve aussi dans des sports comme le handball, le squash, le basket… Bref, toutes les pratiques qui cumulent à la fois de la course et des changements de direction rapides. Et ce ne sont là que quelques-uns des exemples de la vingtaine de tendinites que vous pouvez rencontrer, un jour ou l’autre, en faisant du sport.

Un voyage dans le Péloponnèse pour soigner la tendinite ?

Le Péloponnèse ! C’est quoi cette histoire ? Nous ne voulons pas insulter votre culture et votre intelligence, mais au cas où vous auriez un peu oublié où c’est, le Péloponnèse est une région de la Grèce. Si vous ne voyez pas quel est le rapport avec la tendinite, le voici : on a toujours besoin d’un G.R.E.C pour soigner son tendon ! Cet acronyme est un moyen mnémotechnique pour vous rappeler les actions à mettre en place dès la moindre douleur :

  • G comme Glacer : appliquer de la glace sur le lieu de la tendinite permet de réduire l’inflammation et, en conséquence, la douleur tout en limitant l’apparition d’un œdème.
  • R comme Reposer : mettre le membre touché par la tendinite au repos permet au tendon de se réparer. L’arrêt de l’activité va d’une à trois semaines pour une tendinite bénigne et jusqu’à trois mois pour les formes les plus graves.
  • E comme Élever : surélever le membre douloureux favorise le retour veineux et possède une action antalgique tout en empêchant le gonflement.
  • C comme Comprimer : en comprimant l’articulation, la poche de glace entoure parfaitement celle-ci, le froid pénètre donc jusqu’au cœur des tissus et l’œdème se résorbe plus vite.

L’approche globale de l’ostéopathie : un atout pour le sportif

Lors de votre consultation chez l’ostéopathe, celui-ci ne va généralement pas traiter directement le tendon douloureux. En effet, comme son approche est holistique, il va chercher à comprendre quelle est la mécanique à l’origine de son dysfonctionnement. Il réussira ainsi à diminuer les contraintes, parfois excessives, qui pèsent sur le tendon lors de votre pratique sportive. Il pourra vérifier avec vous quel geste ou mouvement en particulier est à l’origine de votre tendinite. Il sera aussi en mesure d’établir un protocole pour vous permettre de reprendre progressivement le sport, sans risquer de déclencher à nouveau une douleur tendineuse. Si vous évoluez au sein d’un club professionnel, vous bénéficiez des soins d’un staff sportif. Dans ce cas, l’ostéopathe travaille généralement en étroite collaboration avec le kinésithérapeute qui s’occupe de votre rééducation.

L’argile verte salvatrice en cas de tendinite

L’argile verte possède des propriétés anti-inflammatoires. Elle va donc réduire l’inflammation tout en décongestionnant la zone douloureuse. Son action va se traduire par un effet apaisant. Pour réaliser un cataplasme d’argile, le plus simple est de l’acheter en tube, prête à l’emploi. Vous appliquerez ensuite une couche relativement épaisse sur l’articulation concernée et vous la recouvrirez d’un film alimentaire pour la maintenir en place. Vous garderez ensuite le cataplasme environ une heure. Vous pouvez renouveler l’opération quotidiennement durant quatre à sept jours.

Eucalyptus et Gaulthérie : le duo « essentiel » pour les sportifs

Si vous êtes sportif, vous savez probablement que vous pouvez faire appel aux nombreux bienfaits des huiles essentielles pour éliminer vos crampes et vos courbatures, décontracter vos muscles, et même, soutenir votre effort. Pour les tendinites, optez pour le duo Eucalyptus citronné et Gaulthérie odorante qui est la base de la trousse d’aromathérapie du sportif. La première est antalgique et anti-inflammatoire, la seconde est également antalgique, en plus d’être apaisante et chauffante. Par contre, pensez bien à les utiliser diluées dans une huile végétale, car l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné peut être légèrement irritante pour la peau. Vous pouvez, par exemple, préparer un mélange de 100 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus citronné, 70 gouttes d’huile essentielle de Gaulthérie odorante et 20 ml d’huile végétale de jojoba. (ou d’abricot, d’andiroba, etc.) Massez ensuite doucement l’endroit douloureux jusqu’à pénétration des huiles. Renouvelez l’opération trois fois par jour, sur une période n’excédant pas une semaine.

Dès que vous suspectez la présence d’une tendinite, il est raisonnable de ne pas forcer et d’arrêter immédiatement votre activité. Ensuite, le plus rapidement possible, vous mettez en place un G.R.E.C et/ou vous utilisez l’argile ou les huiles essentielles. Ensuite, vous prenez rendez-vous avec un ostéopathe. Celui-ci va soulager efficacement votre douleur. De plus, il vous aidera à reprendre le sport très progressivement, tout en protégeant la santé de votre tendon.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.

Gaëlle

Related Posts

L’ostéopathe : le thérapeute qui mène la vie dure aux TMS

L’ostéopathe : le thérapeute qui mène la vie dure aux TMS

Comment soulager les jambes lourdes : méthodes efficaces pour vos jambes fatiguées

Comment soulager les jambes lourdes : méthodes efficaces pour vos jambes fatiguées

Les avantages de l’ostéopathie pour les personnes âgées

Les avantages de l’ostéopathie pour les personnes âgées

L’ostéopathie, un traitement naturel pour calmer vos brûlures d’estomac

L’ostéopathie, un traitement naturel pour calmer vos brûlures d’estomac

No Comment

Laisser un commentaire