Des solutions naturelles pour soutenir son périnée

Des solutions naturelles pour soutenir son périnée

On pense souvent à tort que le périnée est uniquement affaire de femmes. C’est totalement faux, car tous les êtres humains en possèdent un, y compris les hommes ! Si l’on insiste sur sa rééducation après l’accouchement, il est cependant nécessaire de prendre conscience de son importance pour le préserver tout au long de sa vie. Il existe de nombreuses solutions pour prendre soin de votre périnée et l’une d’elles consiste à prendre rendez-vous avec un ostéopathe près de chez vous.

Le périnée : discret mais très costaud

Un plancher pour le corps humain

Le terme de « périnée » correspond en fait à plusieurs muscles qui forment le « plancher pelvien ». Vu de côté, il a plutôt une forme de hamac et vu de dessous, une forme de losange. Ses limites se situent :

  • À l’avant : au niveau de la symphyse pubienne (l’articulation où se rejoignent les deux gros os formant le bassin).
  • Sur les côtés : sur chaque ischion, ce qui correspond à la partie basse de l’os du bassin qui est en forme d’anneau et qui est soudée au pubis.
  • À l’arrière : à l’os du coccyx.

Le périnée est traversé par différents orifices : celui de l’utérus chez la femme, de la vessie et de l’anus chez tous les êtres humains. Enfin, des artères, ainsi que le nerf pudendal, passent aussi par le périnée.

À quoi sert le périnée ?

L’une des principales fonctions du périnée est de maintenir nos organes abdominaux en place. S’il n’était pas là, nos organes tomberaient vers le bas à chaque fois que nous les sollicitons, c’est-à-dire quasiment tout le temps ! Pour éviter cela, lorsque les différents organes de l’abdomen sont soumis à des variations de pression, le périnée en exerce une inverse vers le haut pour assurer l’équilibre de l’ensemble. Le plancher pelvien est également essentiel dans le contrôle de la continence, tant urinaire que fécale. Enfin, comme lors de l’acte sexuel, le périnée se contracte, il joue aussi un rôle dans le plaisir lors des rapports intimes.

Quand le périnée flanche

Un certain nombre de symptômes peuvent être le signe d’un périnée affaibli. Chez la femme, cela se traduit par de l’incontinence dite d’effort qui survient lorsque celle-ci fait du sport, porte quelque chose de lourd, tousse ou éternue. La personne peut aussi avoir du mal à se retenir d’uriner, on parle alors d’incontinence d’urgence. Les autres signes d’un périnée hypotonique sont la baisse des sensations lors des rapports sexuels ou des douleurs au niveau du bas-ventre. Dans les cas les plus graves, on assiste à une descente d’organes ou « prolapsus » qui peut nécessiter une opération chirurgicale en cas de gêne importante. Les hommes prennent souvent conscience de leur périnée vers 50 ans, généralement à l’occasion de l’apparition de troubles de la prostate. Les conséquences sont de l’incontinence, des problèmes d’érection et des douleurs locales.

Comment prendre soin de son périnée ?

L’ostéopathie pour renforcer votre périnée

Si vous êtes une femme, il n’est pas nécessaire d’attendre la rééducation périnéale, prescrite après l’accouchement, pour consulter un ostéopathe au sujet de votre périnée. En effet, certains signes peuvent montrer un déséquilibre de la zone bien avant la conception d’un enfant. Heureusement, si vous êtes déjà suivie par un ostéopathe de façon régulière, le périnée fait partie des zones qu’il va systématiquement vérifier. Et heureusement aussi pour les hommes qui n’ont souvent que très peu conscience de l’importance du plancher périnéal ! Ainsi, avant même la mise en place d’une grossesse ou avant le début de la rééducation périnéale, l’ostéopathe va redonner de la mobilité à toute la zone pelvienne. Il va ainsi éliminer toutes les tensions qui peuvent se loger au niveau des organes du petit bassin et des liaisons musculaires de la zone. Il va aussi travailler au niveau du diaphragme pour équilibrer les différentes pressions entre les cavités thoracique et abdominale.

Comment protéger votre périnée au quotidien ?

Si la rééducation après l’accouchement est un passage obligé pour retrouver un périnée parfaitement tonique, il est également possible de demander une ordonnance à votre médecin pour refaire quelques séances si, par exemple, vous souffrez d’incontinence urinaire, même légère. D’autre part, vous pouvez aussi utiliser des outils chez vous, comme des boules de geisha ou des cônes vaginaux, par exemple. Il est également intéressant d’adopter une alimentation équilibrée pour éviter les problèmes de constipation ou de surpoids qui vont accroître la pression sur le périnée. Enfin, lorsque vous portez des charges lourdes, il est essentiel d’adopter une bonne posture qui, non seulement, protégera votre dos, mais qui évitera aussi une augmentation de pression trop importante au niveau de votre périnée.

Comment entretenir la tonicité de votre périnée ?

Lors de la consultation avec votre ostéopathe, celui-ci peut vous aider à percevoir l’état de votre périnée en vous invitant à contracter différents muscles de la zone. Cependant, la réalisation régulière d’exercices va aussi vous permettre d’entretenir et de muscler votre périnée. Les exercices dits « de Kegel » sont à la fois simples à réaliser et efficaces pour le renforcer. Le premier consiste à serrer votre vagin comme si vous souhaitiez vous retenir d’aller aux toilettes, puis à relâcher l’ensemble. Pour agir sur les muscles, le temps de repos doit toujours être le double du temps de contraction. Par exemple : vous serrez 5 secondes et vous vous reposez durant 10 secondes. Le second exercice de Kegel consiste à s’installer en position allongée, le dos bien à plat et les jambes repliées. Vous alternez 10 secondes de contraction du vagin et 10 secondes de relâchement.

Une fois les grossesses et les périodes de rééducation passées, le périnée fait partie de ces muscles oubliés auxquels nous n’apportons plus aucune attention. Cependant, lorsqu’un dysfonctionnement vient nous en rappeler l’importance, des conséquences désagréables sont susceptibles de venir perturber votre quotidien. Pour éviter cela, il est tout à fait possible de le préserver en optant pour une bonne hygiène de vie, en le musclant et en prenant conseil auprès de votre ostéopathe.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.

Gaëlle

Related Posts

L’ostéopathe : le thérapeute qui mène la vie dure aux TMS

L’ostéopathe : le thérapeute qui mène la vie dure aux TMS

Les avantages de l’ostéopathie pour les personnes âgées

Les avantages de l’ostéopathie pour les personnes âgées

L’ostéopathie, un traitement naturel pour calmer vos brûlures d’estomac

L’ostéopathie, un traitement naturel pour calmer vos brûlures d’estomac

L’ostéopathe : le meilleur allié de votre bébé

L’ostéopathe : le meilleur allié de votre bébé

No Comment

Laisser un commentaire